Le Trampoline est une discipline exclusivement acrobatique. Il peut se réaliser en individuel ou en synchronisé. Les athlètes doivent enchaîner dix  éléments sans répéter deux fois la même acrobatie,  ni effectuer une chandelle intermédiaire entre deux éléments.

A chaque élément, l’enjeu est de multiplier  et diversifier les rotations du corps dans l’espace  (vrilles et saltos). Les experts évoluent à une hauteur supérieure à 7 mètres du sol. Lors d’une compétition, chaque trampoliniste a deux passages de qualification : un mouvement libre à exigences (L 1) puis un mouvement libre L2.

La notation finale en Trampoline découle de trois notes :

  • La note de difficulté : somme des éléments effectués
  • La note d’exécution : note obtenue après déduction des fautes observées
  • La note de temps de vol : note qui calcule le temps passé dans les airs.

Au niveau international, et donc le niveau de nos nationaux seniors, les meilleurs masculins réalisent environ 23 rotations de type salto combinées à environ 16 rotations de type vrille.

Le trampoline actuel s’élève à  1m15   du sol. Il possède un cadre métallique de 5m x 3m soutenu par des pieds. Sur ce cadre, 120 ressorts tendent une toile tressée de bandes de nylon qui mesure quatre mètres de long sur deux mètres de large.

Des « pads », tapis semi-rigides, recouvrent les ressorts. A chaque extrémité, des matelas de protection, posés sur des « banquettes » à   hauteur du cadre, complètent le dispositif de sécurité.